Actualités • Séniors •

Le capitaine Stadiste ronge son frein et compte les jours

Yann, privé de rugby, comment as-tu vécu cette situation inédite ?

C’est difficile car socialement on est coupé du lien avec les copains. Nous sommes habitués à nous voir quatre fois dans la semaine et là plus rien. On est en rupture de repères et il me tardait de retrouver Comberlin, même si ce sera pour le moment pour du physique en premier lieu et donc pas forcément le plus intéressant.

As-tu des infos particulières sur une quelconque date de reprise de la compétition ?

Pour être franc, non. On a vu qu’il y avait une requête de la Fédération pour une reprise avec contact le 15 décembre et on croise les doigts car c’est long là, et on compte les jours. On espère fortement pouvoir se remettre en route pleinement avant les fêtes.

Pour toi, combien vous faut-il de semaines d’entraînement avant de pouvoir rejouer ?

 Je dirai cinq semaines au régime normal. Il faut retrouver la caisse, les automatismes et une certaine capacité à encaisser les contacts. Sachant que nous n’avons que trois entraînements par semaine, il nous faut minimum cinq semaines.

Es-tu arrivé à trouver la motivation nécessaire pour t’entretenir ?

Ah oui, bien sûr. Je suis allé courir, j’ai fait du vélo et un peu de musculation. Nous avons partagé un programme mis sur pied par notre préparateur physique et en plus, nous restons liés, car nous avons créé un groupe WhatsApp qui nous permet d’échanger par message. C’est bien, car si nous vivons tous la même chose avec cette pandémie, nous le vivons différemment et c’est bien de pouvoir en parler.

Si l’on fait des projections, le championnat pourrait se finir le 7 juillet ?

Pour être honnête, cela fait longtemps que nous n’avons pas fini une saison en juillet. Ce n’est réservé qu’à ceux qui font les phases finales (rires). Non mais finir en juillet pourquoi pas si la date de reprise de la saison suivante est adaptée. Maintenant, comme la COVID ne va pas s’arrêter au 20 janvier, on peut craindre qu’il y ait à nouveau rapidement des matchs annulés et qu’au final nous ne puissions pas aller au bout de la saison. J’ai peur que ce soit une vraie option, même si j’espère me tromper.

Dès lors on n’échappera pas à la péréquation ?

Ou alors nous repartons uniquement sur les matchs retours en gelant les résultats obtenus jusqu’alors…Nous verrons bien. Maintenant, tant mieux si nous pouvons faire des bons matchs à Comberlin en juin avec des 3e mi-temps sans restriction.